Pedro, qui maintenant a droit à un jour de sortie par semaine, vient nous voir régulièrement le dimanche soir. C’est pour nous un moment magique, car nous l’apprécions beaucoup et il se confie naturellement à nous. Une fois il nous a dit : “Vous êtes mes seuls amis. Vous êtes les seules personnes qui ne me jugent pas et avec lesquelles je peux réellement tout raconter, avec qui je n’ai pas besoin de mentir, et avec qui je peux être réellement moi-même ! Vous êtes mes amis”. Qui aurait cru cela en voyant le grand gars baraqué, frapper pour la première fois à notre porte ? !
Rosita, qui traverse encore de nombreux problèmes, nous a également dit la dernière fois lors d’un déjeuner : “Si vous n’étiez pas là, à qui pourrai-je raconter tous ces problèmes qui me pèsent sur le cœur ? Dans le quartier c’est impossible, on le dit à une personne qui le répète de suite aux autres, d’autant plus que tout le monde se connaît. Alors qu’ici on sait que l’on peut se confier à vous et que vous ne jugez pas. Voilà pourquoi vous êtes ici, avec nous, voilà pourquoi Points-Cœur existe.”.
Deux phrases similaires de deux amis complètement différents, deux phrases débordantes d’amour, deux phrases qui nous donnent tout le courage nécessaire pour poursuivre la mission dans les moments difficiles, et deux phrases qui nous démontrent ce pourquoi nous sommes ici, à Valparaíso.