Marie Rocher-Barrat ,  » Madame Lettres aux parrains » nous  parle de son expérience de travail : 20 ans au coeur des missions de tous les volontaires.

Il y a vingt ans, l’année 1994, un bénévolat auprès de l’œuvre Points-Cœur m’est proposé.
C’est ainsi que je rencontre son fondateur et que j’accepte d’aider à la saisie informatique des Lettres aux parrains.
Quatre ans plus tard, un poste de secrétaire se libère, de bénévole je deviens salariée de Points-Cœur.
Les lettres aux parrains m’apparaissent d’emblée comme une nouvelle évangélisation de par leur contenu, et elles sont lues par de nombreuses personnes, des familles entières des plus petits aux plus grands, par des croyants et des non-croyants. Elles sont un relais extraordinaire entre les Points-Cœur, les familles, les Amis des enfants et les amis des quartiers, tel un chapelet entre la Vierge Marie et ses Enfants.
Dès le départ, je suis consciente de la chance inouïe que j’ai d’être au cœur de l’œuvre. Ce qui me fait rapidement dire « j’ai la meilleure part ! ». Les lettres arrivent manuscrites du monde entier, aujourd’hui par mail… A travers elles, je voyage dans les pays où sont nés des petits Points-Cœur. Je découvre les différentes cultures, la beauté des êtres et des paysages, la qualité de l’accueil, la chaleur humaine, le climat ensoleillé (à nous faire pâlir d’envie parfois !), les fêtes nombreuses et colorées, la musique festive, les traditions, les couleurs et les saveurs propres à chaque pays… c’est un festival ! Et j’affectionne tout particulièrement la première lettre de chaque Ami(e) des enfants : le premier regard.
Je voyage non seulement dans le monde (cela me change un peu de la Picardie et de l’Auvergne !!) et les différents quartiers où sont nos jeunes, mais aussi dans le cœur de chaque Ami des enfants qui décrit sa mission au milieu de ses nouveaux amis. A la lecture quotidienne de ces lettres, je vibre au récit des joies et des peines, des souffrances et de la compassion, de l’amitié naissante et de la fraternité, de la foi et de l’espérance des plus petits comme celle des Amis des enfants, de leur beauté et de leur générosité, et surtout de l’amour fou qui nourrit toutes ces rencontres et leur vie de communauté. Ces lettres aux parrains qui, lorsqu’elles proviennent d’un même pays, racontent les mêmes événements, les mêmes apostolats mais avec des sensibilités différentes, comme les quatre Evangélistes. Tout ceci fait écho profondément en moi, en mon cœur d’épouse, de mère, de grand-mère, d’amie. Ceci me réjouit, me bouleverse, creuse en moi un désir plus grand d’aimer, dilate mon cœur ; tout ceci me pousse au fil des jours à porter un nouveau regard sur les personnes et les événements.

20 ans !

Tout d’abord les 20 ans de Points-Cœur, c’était en 2010 !
Et depuis, combien de fois ai-je lu dans les lettres aux parrains : « nous préparons les 20 ans du Point-Cœur… ». En Argentine, au Brésil, au Pérou, en Roumanie, aux Philippines, en Thaïlande, au Sénégal….
A mon tour, je suis heureuse de fêter avec vous aujourd’hui 20 années au service de Points-Cœur.
20 années parmi vous, partageant vos joies, vos peines, vos doutes et vos espérances, votre foi vivante, vos neuvaines, vos rires et vos larmes, vos qualités (et vos défauts bien sûr !!!), vos humeurs, vos passions, votre affection… tout ce qui fait une Vie.
Les départs, les arrivées, durant ces vingt années, je ne les ai jamais comptés. Mais ils sont toujours une opportunité pour accueillir l’autre tel qu’il est ! Ils m’ont bien fait réaliser que les verbes souffrir et aimer côte à côte se conjuguaient.
Aujourd’hui, je veux surtout vous remercier pour votre confiance, votre patience, votre humilité et votre générosité qui, je l’espère, auront déteint sur moi et m’auront appris chaque jour un peu plus à donner, à aimer.
Parce que si nous sommes sur cette terre, c’est bien pour AIMER !
Je souhaite à chacun de vous qui êtes engagé dans l’œuvre Points-Cœur, d’être toujours fidèle à votre engagement, de poursuivre cette magnifique œuvre de compassion en étant présent, là où vous avez été envoyé, auprès de ceux qui en ont besoin, de déployer toute votre énergie et de fidéliser les amitiés. « La fidélité est inhérente à l’amour ».
Que votre enthousiasme et votre Amour soit contagieux et rendent heureux tous ceux que vous côtoyez !
Puisez votre force à la source de Celui qui est tout Amour, osez vous appuyer sur le Bien-Aimé.

« Devenons tous des témoins joyeux de Son Amour » PAPE FRANÇOIS

Marie Rocher-Barrat