Martine et Jacques Buffet témoignent de l’accueil des familles des volontaires au sein de Points-Coeur.

Nous sommes les parents de Marie-Aimée qui est depuis le mois d’octobre au Point-Cœur Villa Jardin de Buenos Aires. Nous avons eu la chance d’aller lui rendre visite fin avril pour deux semaines. Nous connaissions déjà l’Argentine pour y avoir fait notre voyage de noces en décembre 1980. A cette époque, nous étions montés jusqu’au pied de l’Aconcagua au-dessus de Mendoza!

Nous avions aussi beaucoup entendu parler de ce pays magnifique par l’ancien patron de Marie-Aimée qui a été de nombreuses années ambassadeur de France à Buenos Aires.

Buenos Aires a beaucoup changé, et nous avons été surpris de trouver tant de Villas Miserias aussi proches de tant de luxe!

Mais ce qui nous a le plus surpris, c’est la ferveur catholique et l’amitié des argentins. Quelle différence avec notre vieille Europe déchristianisée.

Villa Jardin, c’est bien sur la misère, mais aussi tant d’amis qui vous interpellent dans la rue, qui demandent de vos nouvelles. C’est l’accueil, bien sur de Vićky et Andres que tout le monde connaît, mais aussi de doña Hermelinda, de doña Delfina, qui parle de ses parents venus de Lithuanie pour le pays de l’or et de la richesse et qui ont du se nourrir de bananes à la descente du bateau, de Soledad, qui s’exprime sur les murs de son pauvre logis en des tableaux saisissants…C’est aussi le comedor, tous les matins et ces amis qui viennent chercher la soupe que prépare Antonia. Il faudrait des heures pour dire tout ce que ces amis nous ont apporté en un regard ou un sourire. Ce doit être cela, la compassion.

Il y a aussi la communauté du Point-Coeur: Aaron, Tobias, Gaëlle et la petite Macarena. Partager le chapelet avec eux. Quelle grâce, sourires, paix, rayonnement.

Il faudrait aussi parler des sœurs qui nous ont accueillis chez elles, et du Padre Eduardo qui s’est prêté de bon cœur à une interview. Enfin, le Padre Marcello, curé du Cristo Redentor, ami du pape argentin.

Nous ne sommes restés que deux jours à Villa Jardin, et nous avons quitté Buenos Aires pour le Noroeste, Salta, Cafayate, Molinos, Cachi, San Antonio de los Cobres et Humahuaca, une promenade de rêve à plus de 4000 m d’altitude.

Que ce pays est beau, que ces gens sont gentils. Vive l’Argentine !