Une mission est un cadeau pour toute une famille  comme nous le révèle, Nicolas et Céline Martin et leurs enfants lors de leur visite à leur fille.

Nous avons eu la chance d’aller visiter en famille notre fille Flore, en mission à Lima pour 18 mois. Nous l’avons retrouvée à l’aéroport et sommes partis avec elle découvrir ce magnifique Pérou : Cusco, Machu Pichu et autres sites incas, lac titicaca, Arequipa… des lieux qui nous ont émerveillés par leur beauté et leur agencement.

Puis nous avons vécu cinq jours en famille avec nos quatre autres enfants de 18 à 9 ans au Point-Cœur : séjour qui a marqué fortement chacun d’entre nous. Nous nous sommes tout de suite sentis en famille au cœur de leur vie simple en « fratrie » rythmée par la prière. Cinq fois par jour quand même ! (Laudes, adoration, messe, chapelet, vêpres). Cela n’a pas du tout rebuté nos ados à notre grand étonnement… Ce qui me paraissait très exigeant vu de France m’est apparu sur place comme une véritable colonne vertébrale, respiration et inspiration pour leur vie dans ce quartier où personne ne veut entrer.

Leur présence gratuite auprès des gens du quartier qu’ils visitent chez eux et auprès des enfants avec qui ils jouent dans la rue, rayonne silencieusement et diffuse la Paix et un vrai réconfort : « Es un pedazo de cielo » ( c’est un petit morceau de ciel) nous confiait une petite grand-mère. Et le « ciel », bleu de préférence, Lima en a bien besoin… cette grande ville étouffée sous la grisaille perpétuelle…

Nous sommes rentrés avec chacun un trésor au fond du cœur : des sourires inoubliables d’enfants qui sautent à la corde pendant 2h30 non stop, jouent au « uno »ou à la « pizza » (le Lynx) à même le trottoir avec des chiens errants qui posent parfois leurs pattes en plein milieu du jeu… des paroles « perles » de personnes éprouvées qui n’ont presque rien mais une foi à déplacer les montagnes. Senorita Florita nous a dit : « C’est vrai je n’ai pas grand-chose mais si je ne peux pas m’acheter quelque chose d’essentiel, le Seigneur me l’apporte toujours par quelqu’un. C’est la Providence, Il ne me laisse jamais tomber. Dieu est bon. Si vous pouvez donner, faites le car c’est Dieu qui donne à travers votre main. »

Nous avons aussi passé une matinée dans un centre de Mère Téresa à aider pour le linge (lavé à la main par deux sœurs) Nous avons mis 1h30 à six pour tout essorer et étendre et quand j’ai demandé à Flore comment ils faisaient les autres jours elle a répondu : «  Oh mais la Providence envoie toujours quelqu’un… »

Ces « pauvres »nous ont évangélisés humblement et tellement enrichis…

C’est vraiment beau de voir cette œuvre Points-Cœur animée par des jeunes généreux qui rayonnent autour d’eux grâce à tous leur parrains, ça donne vraiment envie de les soutenir. Et tout ce qu’ils vivent est fait d’une chaîne immense de ceux qui les ont précédés et de tous ceux qui les soutiennent d’une façon ou d’une autre. C’est plein d’espérance !

Nous ne connaissions pas cette œuvre avant que notre fille s’y engage mais elle nous a semblé belle et bonne. Elle offre à notre jeunesse de se donner et de tant recevoir pour revenir ensuite rayonner simplement cette grâce de compassion qu’ils ont expérimentée là-bas. Et il me semble que notre belle France a aussi bien besoin de « pedazo de Cielo »

Nicolas et Celine MARTIN