Marichka, volontaire ukrainienne nous partage sa gratitude pour la vie communautaire

Ma communauté – c’est ma deuxième famille. C’est vrai. C’est incroyable à quel point nous étions l’un pour l’autre pendant ces quelques semaines. En si peu de temps, combien de choses se sont passées. Les deux premières semaines ont été très denses, parce que tout était nouveau pour moi et rien ne m’était familier. Marie, Vicentiu, Irénée et Albina comme de vrais frères et sœurs, m’ont accompagnée partout et m’ont montré comment et quoi faire. Faire connaissance, découvrir, préparer, s’entraider.

Nous apprenons beaucoup en nous regardant les uns les autres. Nous nous sommes très vite habitués les uns aux autres. Comme dans une petite famille où chacun connaît les habitudes et les goûts de l’autre. Ensemble nous nous inquiétons, ensemble nous nous réjouissons. Quand nous sommes face à une situation difficile, nous prenons une minute de silence, mais dans ce silence, cette prière silencieuse, nous ressentons cet esprit de soutien. C’est dans ce silence que nous expérimentons notre unité. Je suis très reconnaissante envers ma communauté pour tous ces petits moments merveilleux de la vie communautaire quotidienne et des rencontres avec nos amis.