Ma fête de départ a été très chaleureuse, entourée de tant de gens qui ont pris une telle place dans mon cœur ! La communauté (mes sœurs, les frères de Kasimode et les gens du Jardin) m’ont offert un Memory book, un livre où chacun a pris une page pour raconter un souvenir vécu ensemble. En bref, un beau résumé de mission ! Mes sœurs ont aussi réalisé trois films : un premier avec des photos de communauté, un autre très drôle où elles m’imitent et un troisième où elles filment des amis qui me donnent des messages d’au revoir. Ce dernier est merveilleux pour moi.

Voilà, quinze mois de mission qui s’achèvent. Une mission extraordinaire parce qu’ordinaire, appréciée de Dieu parce qu’humble aux yeux des hommes.

Qu’est-ce que j’ai fait ? Pas grand-chose… mais en même temps beaucoup ! J’ai été là. J’ai vécu avec nos amis, accueilli certains à la vie, accompagné d’autres à la mort, pleuré avec ceux qui pleuraient, ri jusqu’au larmes avec ceux qui riaient, partageant joies et peines, écoutant parfois (souvent) sans comprendre un traître mot mais portant tout cela dans mon cœur auprès de Celui qui comprend tout, priant sans cesse, adorant dans les plus pauvres et méprisés la Présence réelle du Roi des rois. J’ai partagé et aidé à porter la croix de ces personnes sur un bout de chemin, un bout de vie.

Qui peut calculer les fruits que ma mission a donnés ou donnera ? Peu importe d’avoir marqué ou non, peu importe que nos amis se rappellent de moi. Si ma présence n’avait fait naître, ne serait-ce qu’un instant, un sourire sur un visage triste, et bien ma mission aurait déjà pris tout son sens.

Nos amis qui s’expriment dans le film m’ont fait comprendre l’infini de la valeur de ce que nous faisons, infiniment plus que ce que je n’aurais pu imaginer. J’ai découvert dans les yeux des amis que l’Amour est la plus grande des richesses et le plus beau cadeau à offrir. « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé ».

« J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli, nu et vous m’avez vêtu, malade et vous m’avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir. [..] En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 35-45)

 Nathalène