Amelia est aussi notre amie. Cette femme a la soixantaine passée. Elle clopine du pied gauche et cela nous permet de la reconnaître de loin. Elle vit dans un taudis si humble que sa vraie maison est en fait la rue ! Elle est différente du commun des mortels. On pourrait l’appeler une folle du Bon Dieu, une prophétesse du quartier, une « dérangée ». Comme tous les êtres originaux du quartier, elle est amie du Point-Cœur. Ah oui, il ne faut pas avoir peur d’accueillir le tout venant dans la maison Point-Cœur, elle est faite pour cela ! Amelia connaît tout le monde. Les cuisinières lui offrent des choses à manger dans la rue. Parfois, comme hier, elle s’invite à déjeuner à la maison. Quelle joie de voir à notre table « la place du pauvre » occupée ! Elle souffre d’un cancer au sein, qu’elle commence à le traiter avec l’aide d’une amie qui l’accompagne à l’hôpital. Nous avons peur qu’il soit très avancé. Elle se promène toujours avec un sac en plastique dans lequel on trouve des bouteilles qu’elle récupère pour les vendre au recyclage. Elle en tire quelques centimes. On peut aussi trouver quelques fruits ou légumes que ses amies du marché lui offrent. Ainsi va sa vie. De conversation en conversation, elle se laisse guider par l´Esprit Saint comme elle dit ! Elle est très spéciale, mais elle est libre et elle dit des choses sensées, parfois des choses qui le sont moins… Mais elle se moque du regard des autres. Elle est naturellement Amelia, et c’est ce qui fait sa beauté. Quand on assume ce que l’on est, on devient un sujet d’émerveillement pour les autres. C’est une grande charité que d’être naturel et de ne pas se forger un « moi » qui ne me convient absolument pas. Certes les limites et défauts jaillissent très vite, mais surtout la beauté de la personne, un peu plus cachée, ressort avec plus de force. Et quand on contemple la beauté cachée, ou non, de la personne qui est en face de soi, alors on arrive à faire miséricorde plus facilement, à pardonner. Sinon, c’est plus difficile, car le masque cache tout cela.

Guillaume — Pérou