Voici mon témoignage. Je m’appelle E.R.C., j’habite à Caderousse, un petit village du Vaucluse. Je suis mariée. Nous avons 2 filles de 4 et 2 ans.

Ma première rencontre avec Points-Coeur fut en janvier 2006 au cours d’un week-end de ski. À l’époque je n’étais pas franchement branchée « Église ». J’ai été scotchée par des jeunes comme moi mais beaucoup plus heureux, plus beaux, plus joyeux, plus vivants. Quelques-uns étaient partis en mission avec Points-Coeur. Il y avait Vincent Billot, aujourd’hui prêtre pour Points-Coeur. Le soir nous avons lu ensemble un texte de Don Giussani sur la liberté. Ce fut le point de départ pour moi d’un chemin. Je voulais cette liberté. Pendant 1 an 1/2 nous nous sommes rencontrés plusieurs fois avec ces amis pour des week-ends de balades, skis, baignades, bons repas, chants, prière. Il y eut aussi un week-end Vieux Moulin sur la politique (c’était au moment des présidentielles de 2006). Je découvrais que le Christ avait avoir avec tout.

Un jour, ce fut comme une prière. Comment rendre grâce pour tout ça ? Pour cet immense cadeau d’être habitée par Dieu. La réponse fut comme une évidence. Me donner, donner toute ma vie. Passer du temps avec les plus petits et les plus pauvres. Me donner enfin librement. J’ai commencé le cycle de formation en mai 2007, les 2 week-ends et les 15 jours en septembre. Je découvrais tout ! La prière, l’adoration, la confession, le pardon. Je suis partie en Inde en octobre 2007 jusqu’en juillet 2009.

Cette mission a changé ma vie. « J’enlèverai votre cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair ». La chose la plus difficile pour moi fut certainement la vie communautaire. Ces sœurs si différentes de moi, il me fallait les aimer. Je ne pouvais pas faire semblant. Depuis notre mission, ce sont des amies très chères, l’une d’elles est marraine d’une de mes filles. Chaque jour après la prière du chapelet nous allions visiter nos amis de Chengalpett. Nous étions auprès des femmes souffrantes du Gouvernemnt Hospital, nous étions au mariage de Shanti, nous étions près de Reka pour pleurer sa sœur qui venait de se suicider, nous buvions un verre de jus de fruit avec Sanpathappa chaque mercredi en regardant des matchs de cricket, tous les samedis nous tenions la main des femmes de la léproserie hurlant de douleur…

Oui cette mission a changé ma vie pour toujours. Sans la rencontre avec Points-Coeur je n’aurai jamais rencontré mon mari, je ne serai pas ce que je suis aujourd’hui. Car c’est à travers ce charisme que le Christ est venu dans ma vie. Je désire pour toujours être profondément heureuse. A travers toutes les circonstances de ma vie je et je suis encore bien pauvre. Je tombe quand les circonstances m’accablent. Heureusement aujourd’hui mes amis sont les visages de la fraternité St Maximilien Kolbe, les sœurs de Points-coeurs, quelques amis prêtres, les consacrés… Cette année je suis allée plusieurs fois à Pignans pour les « retraites pour dames » proposées par Sr Régine. Contempler avec elle Saint Pierre, Saint Jean-Baptiste, Sainte Marie-Madeleine est une aide pour vivre toute ma vie. Tous les détails de ma vie. C’est mon expérience vivante et présente de Points-Coeur.

Je me tiens à votre disposition pour plus de détails si besoin,

Bien respectueusement,

E.R.C.