Témoignage à propos des Points-Cœur

Je suis un prêtre des Alpes suisses, en Valais. Depuis longtemps j’avais entendu parler des Points-Cœur et de leur œuvre pour les jeunes. Je crois beaucoup à ce genre d’expérience, par immersion en milieu défavorisé, au service. Je crois à la prière partagée entre eux et avec les démunis de leurs quartiers. J’ai encouragé pas mal de jeunes qui ont eu la chance de vivre cette expérience.

Mais je parlerai davantage du contact que j’ai eu avec les responsables de ce mouvement, que ce soit les filles et garçons engagés, les sœurs ou les pères. J’ai eu la joie de les côtoyer à différentes occasions, soit parce que je les recevais dans ma cure pour des temps de ressourcement, soit pour des missions que nous avons montées ensemble, soit pour les deux combinés.

Cela s’est toujours très bien passé. J’ai ainsi rencontré des jeunes ouverts, spirituels, pas bloqués, pas extrémistes dans le mauvais sens. Les temps de partage ensemble, les animations spirituelles correspondaient bien à notre réalité de terrain.

Un temps, les circonstances auraient même pu faire que je les accueille à demeure dans ma cure, au titre d’antenne qu’ils voulaient établir en Valais. Pour des questions géographiques, cela ne s’est pas fait.

Si tout n’est pas simple pour toutes les communautés, si les jeunes communautés sont plus facilement visées par la critique, je pense qu’il est vraiment faux de les juger ou condamner sans avoir vécu quelque chose avec eux.

Bon vent donc aux Points-Cœur.

le 13 mai 2016