Je m’appelle C., je viens du Valais et du coup j’ai connu Point Coeur surtout à travers Anne Gallot, c’est un peu la personne de contact pour ce canton. Elle m’a tout de suite donné une image positive de sa communauté, du fait de sa spontanéité, de sa joie et d’être toujours au service. Elle est pas mal engagée en Valais, elle participe au Théomania, s’occupe de l’aumônerie du collège des Creusets à Sion et vient au soirées de l’association Tête au Coeur.

J’ai appris par la suite que la vocation de Point Coeur est l’amitié, leur figure est vraiment Marie se tenant debout devant la Croix, c’est pourquoi ils sont très impliqués dans les évènements chrétiens et font en sorte de connaître chaque personne personnellement. Je connais plusieurs personnes qui sont parties avec Point Coeur et je sais qu’ils entretiennent toujours un lien avec la communauté en Suisse.

Il y a deux ans j’ai voulu partir avec Point Coeur pour faire une année sabbatique. Anne a pris le temps de m’expliquer un peu en quoi cela consistait, c’était très simple, la mission des Point Coeur c’est d’être là où Dieu semble absent, c’est être l’ami des pauvres, de vivre avec eux. J’ai pris quelque jours de réflexions et finalement j’ai décidé de faire mon année sabbatique à la fraternité Eucharistein; mais ce que j’ai beaucoup aimé c’est ce contact de personne à personne et pas seulement être un formulaire avec des cases à cocher des cases catho, tradi, a déjà une expérience telle et telle…

Je connais des camarades du collège qui sont partis avec Point Coeur sans être chrétiennes pratiquantes pour autant! C’est peut-être bien ce qui m’a le plus touchée, n’importe qui peut partir avec Point Coeur, l’important ce n’est pas ce que tu as, mais ce que tu es, les désirs qui habites ton coeur, après Dieu reprends les fils là où il est et continue à broder dans notre vie avec les fils du chapelet, de la messe et de la vie communautaire.

C.