Points-Coeur et moi

J’ai connu et commencé à fréquenter l’oeuvre Points-Coeur peu d’années après sa création. En effet, en 1994, alors que ma santé s’altérait gravement à cause de sérieux disfonctionnement rénaux, je connaissais quelques jeunes paroissiennes qui envisageaient de donner plus d’une année de leur vie au Seigneur pour une mission d’Eglise désireuse d’apporter de la part du Christ amour et compassion aux enfants des rues dans les bidonvilles du Tiers Monde.

L’une se préparait à partir pour le Brésil comme « amie des enfants » et recherchait des parrainages spirituels et financiers. Une autre faisait le mêmes démarches avant de partir sous d’autres cieux d’Amérique Latine. Pour ma part, mon horizon de vie se rétrécissait tout au contraire puisque la perspective de recommencer des dialyses se précisait sérieusement. Dans ce contexte, il m’a paru bon de parrainer l’une et l’autrre de ces amies dans leurs missions avec Points-Coeur. Je m’engageai ainsi auprès d’elles et, bien que prochainement « assigné à résidence » à Genève à cause de ma santé (mon frère âne n’avançant plus !) j’avais, d’une certaine manière, l’occasion d’être avec elles missionnaire à l’autre bout du Monde, un peu par procuration mais de tout mon coeur et en étroite pensée et union de prière. De plus, les lettres aux parrains que j’ai reçues avec bonheur par la suite m’ont permis d’être encore plus concrètement à leur côté.

En ce qui concerne les parrainages, d’autres ont suivi jusqu’il y a peu, dans les pleurs mais aussi dans les rires puisque après 25 années de dialyse cumulées il m’a enfin été donné d’être transplanté du rein et d’aller visiter des soeurs de Points-Coeur à 11’000 km de Genève… au Pérou. DEO GRATIAS !

Points-Coeur, c’est également une maison accueillante remplie de vie, d’amour, de sourires et d’hospitalité. Ce sont aussi toutes sortes d’initiatives culturelles et spirituelles pour nous faire grandir dans la compassion et la beauté. C’est enfin une famille placée sous le patronage de Maurice Zundel (dont j’ignorais tout), un lieu où je me sens bien. J’y retrouve les amis de mes amis. On y a même fêté mes 60 ans. Quelle belle fête c’était ! C’est là ma famille d’accueil.

Merci Points Coeur pour ton fondateur, pour tes prêtres, pour les soeurs, les personnes consacrées, les amis des enfants, les familiers… Merci Points Coeur pour ce que tu es, merci d’exister. Merci Seigneur de nous avoir donné cette oeuvre toute belle et toute simple. ALLELUIA !