Je connais Point-Coeur grâce à Anne Gallot, Denis Cardinaux et Suzanne Anel, qui étaient dans la même école de philosophie que moi, de 2006 à 2008, à Paris. J’ai ensuite gardé une amitié avec Anne, qui est venue vivre en Suisse, comme moi. Par ailleurs, j’ai eu l’occasion de visiter le Point-Coeur de Dakar en 2003.

 

J’ai toujours été très touchée par la vocation de Point-Coeur, d’être des centres de compassion et d’amour, là où l’homme en a le plus besoin. J’ai beaucoup de respect pour ces jeunes qui donnent 2 ans de leur vie (voire toute leur vie!) pour vivre la quotidien des plus pauvres. Quelle belle vocation que d' »être là, gratuitement, par amour ». Jésus ne demande pas autre chose il me semble.

Point-Coeur est à mes yeux une très belle oeuvre, témoin de la présence de Dieu dans la simplicité du quotidien. Les membres que je connais sont des personnes droites et aimant profondément le Christ et l’Eglise. Leur présence est toujours appréciée de tous.

Par ailleurs, je n’ai pas eu l’occasion de l’expérimenter comme une véritable « communauté religieuse » en tant que telle.

H.C.