TEMOIGNAGE D’UNE MISSION COURTE A LA FAZENDA DO NATAL

En partant pour la Fazenda do Natal, au Brésil, j’ignorais ce qui m’y attirait et ce que je venais y chercher.

J’avais peur de ma réaction, confronté à la pauvreté, à la misère dont je n’avais qu’une maigre expérience… Les nombreux temps de prière annoncées me semblaient insurmontables… L’obstacle de la langue… Et surtout : à quoi allais-je donc bien pouvoir être utile ?

J’avais raison de douter, puisque toutes mes craintes étaient raisonnablement fondées, mais elles se sont dispersées, envolées !

Cet endroit n’est décidément par ordinaire :

En impression première, la bienveillance qui en émane spontanément, puis le sourire, la joie de ses habitants, missionnaires et volontaires, leurs attentions ;

  • En filigrane, la Présence Divine qui transparait de cette joie, de cet enthousiasme, de cette harmonie dans un idéal commun ;
  • Et puis moi simple visiteur, alors en proie au découragement, me voilà touché : quelques signes qui ne laissent aucun doute, Il est vraiment là, Il est aussi avec moi, Il m’accompagne, Il m’encourage, Il a confiance en moi.

Quelle aventure !

Les difficultés sont pourtant toujours présentes, pas de temps pour la complaisance, la réalité ne vous lâche pas. Mais une nouvelle surprise vous attend : les plus fragiles, ceux que vous « individu normal » êtes sensé aider, s’entraident et dialoguent entre eux directement en trouvant leurs propres chemins de traverse ! Les fragilités sont complémentaires, elles s’emboitent au bénéfice de tous. Vous percevez alors plus clairement que vous êtes partie intégrante du Tout.

La caresse du vent qui souffle autour de la chapelle de la Fazenda semble encore plus douce, elle vous pénètre plus profondément… Le nombre d’étoiles à mettre pour « coter » ce voyage est infini…

Avis aux amateurs !