Aux responsables de l’avenir de Points-Cœur,

Par cette lettre, je tiens à exprimer tout mon soutien à l’œuvre admirable accomplie par les Consacrés et les Volontaires de Points-Cœur.

Je connais personnellement 3 jeunes femmes consacrées :

Aurélie Boquien, Anne Gallot et Laeticia Palluat de Besset.

J’ai rencontré Aurélie Boquien et Anne Gallot à Genève, et je reçois régulièrement par mail les nouvelles de Laeticia Palluat de Besset que je vois à Lyon lors de ses retours en France (Elle est actuellement en Equateur, après New York et le Mexique).

Toutes les trois sont absolument rayonnantes et totalement données à leur mission.

Et lorsqu’on lit les témoignages des pauvres de New York ou du Mexique, et la reconnaissance immense qu’ils expriment à Points-Cœur, on ne peut qu’être bouleversés.

J’ai également rencontré un prêtre de Points-Cœur, le Père Raphaël Gaudriot (de Toulon je crois) Un jeune prêtre solide dans sa Foi, lumineux dans son témoignage et heureux d’être prêtre. (Si Points-Cœur forme des prêtres de cette qualité, c’est magnifique !)

Dans notre monde où le « faire » a pris toute la place, les Consacrés et les Volontaires de Points-Cœur nous disent que le « être avec » est plus important… et c’est infiniment précieux car si rare !

L’intuition première de Points-Cœur est unique. Peut-on priver les « pauvres de toutes sortes », de la présence si réconfortante pour eux de ces personnes lumineuses qui acceptent de vivre leur quotidien avec eux afin de leur apporter compassion, soutien et amitié. Il doit être possible de préserver cette intuition immensément évangélique.

De plus, il ne faudrait pas que les Consacrés se sentent trahis !… Leur engagement, pour l’immense majorité d’entre eux, est exemplaire ! Il faut leur permettre de poursuivre leur vocation, cet appel entendu un jour au fond de leur cœur et qui les a poussés à tout quitter et à tout donner pour cette œuvre.

Bien à vous.