Parents de volontaires Points Cœur, une belle aventure !

Quand notre fille a envoyé ses lettres de demande de parrainage avant de partir en mission en 2013, un des destinataires nous a dit que nous étions inconscients de laisser notre fille partir avec Points cœur. Malgré les propos relatés par la presse nous étions confiants dans ce beau projet. Nous avons fait la part des choses entre le fondateur et l’œuvre. De plus, il nous est vite apparu que ces découragements plus ou moins violents étaient de l’ordre du combat spirituel.

Nous avons été très touchés à la réunion de parents de découvrir qu’un des objectifs de Points cœur était aussi de permettre aux volontaires de vivre une expérience spirituelle et humaine forte pour qu’ils puissent rayonner et évangéliser la France à leur retour de mission : joli mouvement d’aller-retour !

Voyager avec toute notre famille au Pérou fut une expérience magnifique. Nous avons retrouvé notre fille à l’aéroport de Lima et nous avons fait un tour d’une dizaine de jours avant d’aller vivre quelques jours au Point-Cœur de notre fille. Nous avons vu des lieux superbes mais ce que les 4 frères et sœurs ont préféré du voyage ce sont les quelques jours au Points-Cœur.

De France, la vie de prière des volontaires semble très exigeante mais sur place, on comprend tout de suite que c’est une vraie respiration, un souffle qui permet de vivre le rythme de la mission. Nos ados un peu réticents au départ se sont vite pris au jeu et à notre étonnement ont participé avec assiduité à ces multiples temps de prière.

Rencontrer les amis du quartier a été très marquant pour chacun de nous. Les visages et les paroles échangées avec les uns et les autres nous ont émus, déplacés, transformés… Certains sont restés gravés dans nos mémoires : Alfredo sur son fauteuil roulant, tout au fond d’une courée, senorita Florita, Sonia…  Des moments aussi comme la partie de UNO avec un nuage d’enfants autour où il s’agissait de ruser pour permettre aux plus petits de rivaliser avec les grands.

Nous avons passé une matinée dans un centre de mère Téresa à étendre du linge (lavé à la main par deux sœurs). Nous avons mis 1h30 à 6 pour tout essorer et étendre et quand j’ai demandé comment ils faisaient les autres jours notre fille nous a répondu : oh mais la Providence envoie toujours quelqu’un… jolie leçon de foi…

Notre dernier qui avait 9 ans et ne parlait pas espagnol s’est vite lié d’amitié avec les enfants du quartier et à la fin du séjour, il ne voulait plus repartir…

Ce voyage nous a beaucoup marqué autant les parents que les enfants. Nous avons été touchés par cette compassion offerte, reçue avec tant de reconnaissance et tout ce mouvement d’amitié simple et vraie qui circule et qui sème de la lumière dans ces lieux tellement éprouvés.

Le fait aussi de parrainer spirituellement notre fille a été une expérience forte. Malgré les kilomètres qui nous séparaient, nous sentions une proximité mystérieuse et nous sommes restés en confiance. 3 de ses frères et sœurs l’ont aussi parrainée spirituellement et cet engagement de prière leur a donné un rythme quotidien qui les a portés eux aussi dans leur foi.

Beaucoup de fruits, visibles et invisibles…et en septembre prochain, un de ses frères part à son tour en mission…